019

L'ancien testament

L'ancien testament est la partie de la Bible qui décrit les événements bibliques antérieurs à la naissance de Jésus.
Les résumés qui suivent résultent de la compilation de diverses sources et constituent l'interprétation personnelle de l'auteur de ces lignes.
Les indications de dates sont données à titre purement indicatif si tant est qu'il soit possible de dater des faits en majeure partie légendaires.

Premier livre de la Bible : La Genèse

(Vers --4000)
Dieu crée en sept jours la terre, le ciel, les animaux et l'homme Adam.
La femme √ąve est cr√©√©e √† partir d'une c√īte d'Adam

Dieu les installe dans le merveilleux jardin d'Eden qui pourvoit à tous leurs besoins.
Le serpent tente √ąve qui cueille un fruit interdit sur l'arbre de la Connaissance.

Dieu les chasse alors du jardin. Eux et leur descendance devront travailler pour se nourrir, leurs femmes enfanteront dans la douleur.

Ils ont deux enfants Ca√Įn, le cultivateur et Abel le berger.

Ca√Įn tue son fr√®re par jalousie. Dieu le condamne √† errer sans tr√™ve ni repos et sans pouvoir cultiver la terre.

Adam et √ąve ont un troisi√®me fils Seth. Les trois fr√®res ont une nombreuse descendance qui s'installe au proche Orient et en M√©sopotamie.
Ils ont tous des vies de plusieurs centaines d'années, le record étant détenu par Mathusalem qui vit cent soixante neuf ans.

(Vers -2900)
Dieu s'irrite du mauvais comportement des hommes et prévient Noé, homme droit et juste, que la terre va être inondée et qu'il devra sauver hommes et bêtes en construisant une arche qui flottera pendant le déluge. Noé construit l'Arche et y fait entrer les animaux.

Il pleut alors pendant quarante jours et quarante nuits. Lorsque les eaux se retirent, l'Arche s'échoue sur le mont Ararat et hommes et bêtes s'installent sur terre. Noé fait un sacrifice à Yahvé (le Dieu de la Bible) qui engage les hommes à se multiplier.

Noé et sa femme ont trois fils Sem, Cham et Japhet dont descendront tous les peuples de la terre. Ces descendants donnent leur nom aux régions (Canaan, Sidon, Elam, Assur, etc.).

(Vers -2200)
La population de la terre s'accroit, de nombreuses villes se cr√©ent, la plus fameuse √©tant Babel dont les habitants, par orgueil, construisent une tour gigantesque o√Ļ l'on ne parle qu'une seule langue. Dieu, irrit√© par ce manque de modestie, introduit de nombreuses langues nouvelles qui emp√™chent les b√Ętisseurs de se comprendre et les forcent √† arr√™ter les travaux.

(Vers -1900)
Appara√ģt alors Abraham, originaire de la ville de Ur en M√©sopotamie, que Dieu engage √† s'√©tablir en Palestine (Canaan). Dieu lui promet une nombreuse descendance bien que sa femme Sara ne puisse plus procr√©er.

Abraham est mal accueilli à Canaan et doit combattre les autochtones. Lors d'une bataille,son neveu Loth est fait prisonnier et emmené à Sodome, ville proche de la mer Morte.

Abraham a un fils, Isma√ęl, de sa servante Agar. Dieu lui promet qu'il aura une descendance de sa femme Sara et lui impose la pratique de la circoncision en gage de fid√©lit√©.

Sodome et la ville voisine de Gomorrhe sont des lieux de perversité et Dieu révèle à Abraham son intention de les détruire. Malgré les prières d'Abraham le conjurant d'épargner les habitants vertueux, les deux villes sont réduites en cendres.

Loth, prévenu avant l'incendie de la ville s'enfuit avec sa femme et quelques compagnons. Dans leur fuite sa femme se retourne pour contempler les flammes malgré une interdiction divine et se transforme en statue de sel.

Conform√©ment √† la promesse de Dieu, Sara met au monde un fils, Isaac. Dieu demande √† Abraham de le lui offrir en sacrifice mais arr√™te la main du p√®re au moment o√Ļ il va tuer son fils.

Lorsque Isaac est en age de se marier Abraham envoie un serviteur lui chercher une épouse. Il choisira la première qui donnera de l'eau à lui et à ses bêtes. Il trouve ainsi Rebecca auprès d'une fontaine qui leur offre à boire spontanément, est donc choisie et accepte d'épouser Isaac.

(Vers -1800)
Isaac et Rebacca ont deux fils Esa√ľ et Jacob. Jacob, jaloux du droit d'ainesse de son fr√®re, r√©ussit √† le lui √©changer contre un plat de lentille alors qu'Esa√ľ revient des champs affam√©. Jacob usurpe √©galement la b√©n√©diction que son p√®re mourant r√©servait √† Esa√ľ en se faisant passer pour son fr√®re, couvert d'une peau de mouton pour donner le change.

Craignant la vengeance d'Esa√ľ, Jacob s'enfuit en M√©sopotamie o√Ļ il se bat contre un ange √©nigmatique. Ce combat dont il sort boiteux lui vaut d'√™tre nomm√© par Dieu Isra√ęl qui signifie "fort contre Dieu". Ce nom sera transmis √† sa descendance lorsque, de retour √† Canaan il se sera r√©concili√© avec son fr√®re et aura eu douze fils.

Joseph, l'un des douze fils de Jacob est le souffre douleur de ses frères qui finissent par le vendre comme esclave à des marchands en laissant croire à leur père qu'il est mort.

Joseph est emmen√© en √Čgypte et vendu √† un certain Potiphar qui le fait jeter en prison, croyant qu'il a s√©duit sa femme alors que c'est elle qui avait tent√© de s√©duire le pauvre Joseph.

Entretemps, le tout puissant Pharaon fait un rêve que personne ne peut interpréter. On fait sortir Joseph de prison, qui a la réputation de donner un sens aux rêves et qui explique au pharaon la signification de ses visions nocturnes : six vaches grasses dévorées par six vache maigres prédisent six années de prospérité suivies de six années de famine.

Satisfait, le pharaon fait de Joseph un dignitaire du régime et entrepose des réserves de nourriture qui permettent d'éviter la famine lorsque la prophétie se réalise.

Joseph invite son vieux p√®re Jacob et le reste de sa famille avec laquelle il se r√©concilie, eux m√™me frapp√©s par le disette, √† venir s'√©tablir en √Čgypte avec l'accord du pharaon.

Après quatre cents ans, leur nombreuse descendance devenue le peuple hébreu attire l'hostilité des égyptiens qui n'acceptent plus cette population trop importante d'immigrés.

Résumé des dynasties

Adam/√ąve -> Ca√Įn, Abel, Seth -> ---- Mathusalem ----
Noé -> Sem, Cham, Japhet -> tous les peuples de la terre
Abrahem/Agar -> Isma√ęl
Abraham/Sara -> Isaac
Abraham -> Loth (neveu)
Isaac/Rebecca -> Esa√ľ, Jacob (Isra√ęl)
Jacob -> douze fils dont Joseph -> Le peuple H√©breu √©tabli en √Čgypte

Deuxième livre de la Bible : l'Exode

Pour mettre fin à l'accroissement incessant de la population des hébreux, le pharaon fait mettre à mort tous les nouveaux nés.

Un seul échappe au génocide, placé dans un panier que sa mère abandonne au fil de l'eau du Nil.
La fille du pharaon aper√ßoit par hasard le panier qui flotte et entend les cris de l'enfant. Elle va le recueillir et l'appellera Mo√Įse qui signifie "sauv√© des eaux".

Mo√Įse va grandir √† la cour royale et assiste aux malheurs de son peuple r√©duit en esclavage par le pharaon et soumis aux travaux les plus p√©nibles et les plus d√©gradants.
Il assiste un jour au ch√Ętiment injuste d'un ouvrier h√©breu, tue l'√©gyptien qui le maltraitait et s'enfuit pour se r√©fugier dans le d√©sert du Sina√Į.

(Vers -1400)
Mo√Įse rejoint les b√©douins qui peuplent le d√©sert et se m√™le √† eux en gardant leurs troupeaux.

Il aper√ßoit un jour un buisson qui br√Ľle sans se consumer et entend une voix qui s'annonce comme √©tant Yahv√© le dieu des h√©breux. Dieu s'√©tant ainsi manifest√© confie √† Mo√Įse la mission d'obtenir du pharaon la lib√©ration du peuple opprim√© et de le ramener sur la terre de ses anc√™tres. Il promet √† Mo√Įse de r√©aliser d'extraordinaires miracles pour convaincre le pharaon.

Mo√Įse retourne alors en Egypte et se pr√©sente au pharaon en r√©clamant l'√©mancipation de son peuple. Malgr√© un miracle envoy√© par Dieu pour convaincre le pharaon, miracle qui transforme le baton de Mo√Įse en serpent, le souverain refuse de lib√©rer les h√©breux.

Mo√Įse r√©it√®rera dix fois sa demande. A chaque refus du pharaon une nouvelle plaie s'abat sur l'Egypte : eau du fleuve chang√©e en sang, pluie de grenouilles, poussi√®re chang√©e en moustiques, envahissement du pays par les mouches et les b√™tes sauvages, mort des troupeaux, furoncles recouvrant gens et b√™tes, gr√™le noyant le pays, nu√©e de sauterelles, pays plong√© dans les t√©n√®bres. Seule la derni√®re plaie, la mort de tous les premiers n√©s, d√©cide le pharaon √† chasser les h√©breux qui f√™tent alors la premi√®re P√Ęque de leur histoire.

Mo√Įse rassemble alors son peuple pour le conduire en Canaan et une longue colonne se dirige vers la fronti√®re orientale de l'Egypte. Mais le pharaon change d'avis et d√©cide de les poursuivre pour emp√™cher leur fuite. Les h√©breux sont rejoints par l'arm√©e du pharaon alors qu'ils doivent franchir la mer des roseaux que certains assimilent √† la mer rouge, d'autres √† un bras de mer ou un lac non identifi√©s. Dieu engage alors Mo√Įse √† tendre son b√Ęton vers la mer et les eaux s'√©cartent pour laisser passer les fuyards. Parvenu sur l'autre rive, Mo√Įse tend √† nouveau son b√Ęton et les eaux se referment sur l'arm√©e du pharaon qui est presque totalement noy√©e et d√©truite. Les h√©breux peuvent alors poursuivre leur chemin vers la terre de leurs anc√™tres.

Ils entreprennent alors un long p√©riple √† travers le d√©sert du Sina√Į o√Ļ le manque de nourriture et d'eau engage Mo√Įse √† faire appel √† Dieu qui fait tomber du ciel un pain miraculeux et fait jaillir une source d'un rocher que Mo√Įse a frapp√© de son b√Ęton.